Précisions méthodologiques par Luc Gauvreau
catégories | statistiques | oeuvres indexées

Quels textes sont indexés?

Cet index onomastique de l'oeuvre de Jacques Ferron se veut exhaustif à l'été 1999. Tous les textes répertoriés par Pierre Cantin dans Jacques Ferron, polygraphe et tous les autres publiés après 1982 ont été lus et dépouillés avec attention. Plusieurs inédits sont aussi indexés, en particulier les lettres de Ferron à Pierre Cantin et Jean Marcel Paquette qui ont bien voulu me permettre de donner ces références... en attendant que leurs correspondances soient publiées. Compte tenu des reprises fort nombreuses qui caractérisent la production ferronienne et pour éviter les répétitions inutiles, on n'a retenu que la dernière version publiée de chaque texte. Il est possible que quelques noms se soient ainsi perdus, mais leur quantité est négligeable.

Orthographe des noms propres, surnoms, pseudonymes et renvois

Pour que cet index soit un outil de référence valable, il a fallu rectifier, normaliser, vérifier l'orthographe de centaines de noms. Ce long travail nécessaire a une fois de plus profité de l'expertise de Pierre Cantin qui a revérifié, complété et corrigé plus de la moitié des références. On a aussi cherché et ajouté de nombreux prénoms pour distinguer des personnages historiques partageant le même patronyme. Lorsque l'information restait incertaine ou introuvable, on a conservé le titre ou la fonction du personnage entre parenthèses (juge, mgr, abbé, etc.). Même si de nombreuses heures de recherche seraient encore nécessaires pour achever ce travail, l'index actuel contient généralement des noms exacts et complets.
Dans ce travail de révision linguistique et historique, on a porté une attention particulière à ne pas trahir la créativité onomastique de Ferron. Amateur de surnoms, de pseudonymes, de transcriptions fantaisistes, d'«erreurs» volontaires et significatives, Ferron a souvent multiplié les noms pour un seul et même personnage. De «monsieur Riant» à Claude Ryan, de «l'Attila Rhinocéros» à Réal Caouette, du père «Lallemand» au père Lalemant, de la CIA à la «Si Ah Hé» ou de New York à «Nouillorque», c'est une partie essentielle de son travail de création qui se manifeste et il aurait été regrettable de mettre de côté ces jeux de noms. On a donc conservé les traces de la fabulation onomastique de Ferron en ajoutant la mention «voir aussi» lorsque plusieurs noms étaient associés les uns aux autres. Par exemple, le nom «Dieu» renvoie à plus de vingt autres noms.

Catégorie de noms et occurences

De plus, chaque nom est suivi d'une lettre entre crochets qui donne une information sommaire sur ce nom: toponyme, personnage, nom de collectivité, oeuvre, etc. Malgré les recherches effectuées pour identifier des centaines de noms, ce classement n'a pas la prétention de résoudre toutes les difficultés que peuvent rencontrer ceux qui cherchent à découvrir les sources et les références de Ferron. Ces catégories, qui servent essentiellement à distinguer des noms semblables, permettront d'orienter les recherches vers l'histoire, la littérature, la Bible ou l'oeuvre de Ferron elle-même.

Référence bibliographiques

1) Les notices bibliographiques ont été abrégées. Le numéro entre parenthèses à la fin de chaque notice renvoie à celui utilisé par Cantin dans la première partie de Jacques Ferron, polygraphe. C'est ce numéro que l'on devra consulter pour obtenir la référence complète de chacun des textes.
4) Pour Les lettres aux journaux et Laisse courir ta plume. Lettres à ses soeurs, on a respecté le système employé par les responsables des éditions qui indique le numéro de la lettre dans le recueil: par exemple, «no 14» indique la quatorzième lettre du recueil. Ces numéros correspondent à l'ordre chronologique de la parution des lettres.
5) Quelques titres ont été ajoutés pour les textes repris en recueil qui n'avaient pas de numéro de notice dans Jacques Ferron, polygraphe. Par exemple, les «Six petits contes» (notice 76) sont devenus les notices 147 à 153 dans la chronologie des oeuvres.

Liste des abréviations pour les catégories de noms
Pour les institutions, groupes, collectivités, ces catégories demeurent approximatives et sont ici à titre indicatif seulement.

A Auteurs: William Shakespeare, Gérard Bessette.
B Noms bibliques (ex. Job, tour de Babel).
C Collectivité et groupes: Front de libération du Québec, Parti libéral, RCMP..
D Dieux et déesses: Antée, Ogou Ferraille.
E Événements, fêtes, époques: Révolution tranquille, Fête-Dieu, Moyen Âge,
F Noms, personnages et lieux ferroniens: Nouillorque, Cotnoir, village des Chiquettes, ainsi que tous les surnoms qu'il a inventés comme Méphistobessette (G. Bessette) ou le Grand Incognito (R. Ducharme)
H Personnalités historiques: Jacques Cartier, Adrienne Caron.
I Institutions (hôpitaux, uiniversités, etc.): Université de Montréal, Collège Jean-de-Brébeuf.
J Journaux, revues et périodiques: La Presse, l'Action nationale.
N Nationalités et gentillés: Américains, Trifluviens.
O Oeuvres, romans, poèmes, films, chansons, articles: Le Rouge et le Noir, la Bible, «Le Vaisseau d'or».
OF Oeuvres de Ferron: La nuit, «Maski, fils de Maski»,
P Personnages littéraires: Hamlet, Tartuffe.
R Communautés et ordres religieux: Ursulines, Clercs de Saint-Viateur.
T Toponymes: Montréal, Chine.
V Varia et noms divers: Noël, Pepsi.

L'index en quelques chiffres

11 021 noms distincts

Auteurs -769
Bibliques -171
Collectivités - 400
Dieux - 63
Événements -125
Ferroniens -1586
Groupes - 309
Historiques - 3028
Institutions - 282
Périodiques -172
Nationalités - 268
Oeuvres -1001
Oeuvres de Ferron -144
Personnages - 439
Religieux -103
Toponymes -1918
Varia - 452

35 759 occurences

Auteurs - 4102
Bibliques - 1045
Collectivités - 1037
Dieux - 165
Événements - 632
Ferroniens - 2425
Groupes - 1012
Historiques - 7326
Institutions - 982
Périodiques - 663
Nationalités - 1958
Oeuvres - 1768
Oeuvres de Ferron - 649
Personnages - 703
Religieux - 564
Toponymes - 9903
Varia - 825

LISTE DES ET DES OEUVRES UTILISÉES

L'Amélanchier, Montréal, VLB éditeur, coll. «Courant», 1990, 246 p.
La Barbe de François Hertel suivi de: Le Licou, Montréal, Éditions d'Orphée, 1951, 40 p. (pour Le Licou)
La Chaise du maréchal ferrant, Montréal, Éditions du Jour, coll. «Les Romanciers du jour», R-80, 1972, 223 p.
La Charrette, Montréal, Éditions HMH, coll. L'Arbre», 1968, 207 p.
Le Ciel de Québec, Montréal, VLB éditeur, 1979, 408 p.
[Cinq lettres à Madeleine Ferron], Littératures, nos 9-10, 1992, p. 255-259.
La Conférence inachevée. Le Pas de Gamelin et autres récits, Montréal, VLB éditeur, 1987, 238 p.
Les Confitures de coings, Montréal, L'Hexagone, coll. «Typo-récits», 52, 1990, 190 p.
Le Contentieux de l'Acadie, Montréal, VLB éditeur, 1991, 271 p.
Contes, édition intégrale, Montréal, Bibliothèque québécoise, 1993, 198 p.
Cotnoir, suivi de: La Barbe de François Hertel, Montréal, Éditions du Jour, coll. «Les Romanciers du Jour, R-57», 1970, 127 p.
Le Désarroi - correspondance, Montréal, VLB éditeur, 1988, 176 p.
«Dix lettres de Jacques Ferron à Pierre Vadeboncoeur», Études littéraires, «Jacques Ferron en exotopie», vol. 23, no 3, hiver 1990-1191, 105-120.
Du fond de mon arrière-cuisine, Montréal, Éditions du Jour, coll. «Les Romanciers du Jour, R-105, 1973, 290 p.
Escarmouches. La Longue passe, 2 tomes, Montréal, Leméac, 1975, 391 et 227 p.
Gaspé-Mattempa, Trois-Rivières, Éditions du Bien public, 1980, 52 p.
Historiettes, Montréal, Éditions du Jour, coll. «Les Romanciers du Jour», R-43, 1969, 182 p.
«Lettre à Jean-Pierre Boucher», Littératures, n° 2, 1988, p. 133-137.
[Lettre à Victor-Lévy Beaulieu], dans Docteur Ferron. Pèlerinage, Montréal, Stanké, 1991, p. 392-394.
«Lettres à Yvan Lamonde», Littératures, n° 2, 1988, p. 139-145.
Les Lettres aux journaux, Montréal, VLB éditeur, 1985, 586 p.
«Neuf petites lettres de Jacques Ferron à Pierre Cantin», Littératures, nos 9-10, 1992, p. 19-32.
Papa Boss suivi de: La Créance, Montréal, L'Hexagone, coll. «Typo-récits», 1990, 147 p.
Rosaire précédé de: L'Exécution de Maski, Montréal, VLB éditeur, 1981, 197 p.
Les Roses sauvages, Montréal, VLB éditeur, coll. «Courant», 1982, 246 p.
Les Pièces radiophoniques, Hull, Éditions Vent d'Ouest, coll. «Théâtre», 1993, 268 p.
Le Saint-Élias, Montréal, Typo, coll. «Roman» n° 76, 1993, 230 p.
Le Salut de l'Irlande, Montréal, Éditions du Jour, coll. «Les Romanciers du Jour», R-69, 1974, 221 p.
«Six lettres inédites de Jacques Ferron [à Pierre Cantin]», Cultures du Canada français, n° 2, automne 1985, p. 33-40.
Théâtre I, Montréal, L'Hexagone, coll. «Typo-théâtre», 1990, 554 p.
Théâtre II, Montréal, Librairie Déom, 1975, 192 p.
Une amitié bien particulière - Lettres de Jacques Ferron à John Grube, Montréal, Boréal, 1990, 255 p.

 

En haut




Module de recherche
Présentation
Mode d'emploi
Précisions méthodologiques
Noms et encyclopédie
F.A.Q

   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution