1995

Pamela V. Sing enseigne les littératures d'expression française à l'Université de l'Alberta à Edmonton. Elle a terminé en 1993 un doctorat au Département d'études françaises de l'Université de Montréal.
SING, Pamela V., «Le village carnavalisé de Jacques Ferron», dans Villages imaginaires. Édouard Montpetit, Jacques Ferron et Jacques Poulin, Montréal, Fides - CÉTUQ, «Nouvelles études québécoises», 1995, p. 81-147.

Présentation
 

1995

Pamela V. Sing enseigne les littératures d'expression française à l'Université de l'Alberta à Edmonton. Elle a terminé en 1993 un doctorat au Département d'études françaises de l'Université de Montréal.
SING, Pamela V., Villages imaginaires. Édouard Montpetit, Jacques Ferron et Jacques Poulin, Montréal, Fides CÉTUQ, coll. «Nouvelles études québécoises», 1995, 272 p.

Présentation
Pamela Sing montre, à travers la lecture d'oeuvres d'Édouard Montpetit, Jacques Ferron et Jacques Poulin, la persistance de l'expérience du village dans la littérature québécoise : vision du monde, manière d'habiter et de sentir, microcosme éthique et esthétique. Inspiré par les méthodes actuelles de l'analyse idéologique et par les théories littéraires sur le carnavalesque et sur la postmodernité, cet ouvrage fait apparaître un autre village : mouvant, créateur, féminin, logeant même dans la ville mais surtout, en vérité, au coeur de nous-mêmes. Le village existe-t-il encore, pour nous, dans un monde urbain et technologique qui s'impose sur tous les fronts aujourd'hui? Malgré le <> de McLuhan, le monde villageois n'est-il pas révolu, relégué au folklore et à la nostalgie ? L'originalité du présent ouvrage est de montrer au contraire que s'il y a eu, au Québec en particulier, une idéologie conservatrice valorisant la fixité de ce monde stable et paroissial en tant que gardien de notre <<âme française>>, il existe aussi un imaginaire du village dont témoignent les textes littéraires, et cela tant dans la phase turbulente des mutations modernes qu'au stade plus contemporain de la postmodernité. À travers la lecture d'oeuvres d'Édouard Montpetit, Jacques Ferron et Jacques Poulin, l'auteur montre la persistance de l'expérience du village : vision du monde, manière d'habiter et de sentir, microcosme éthique et esthétique. Inspiré par les méthodes actuelles de l'analyse idéologique et par les théories littéraires sur le carnavalesque et sur la postmodernité, cet ouvrage fait apparaître un autre village : tantôt mouvant, créateur, tantôt féminin, logeant même dans la ville mais surtout, en vérité, au coeur de nous-mêmes.
 

1993

Pamela V. Sing enseigne les littératures d'expression française à l'Université de l'Alberta à Edmonton. Elle a terminé en 1993 un doctorat au Département d'études françaises de l'Université de Montréal.
SING, Pamela V., «Le village québécois: idéologie et imaginaire», Thèse de doctorat, Département d'Études françaises, Université de Montréal, 1993, 304 p.

Présentation
 




   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution