2000

PAQUETTE, Jean-Marcel, «Le conte avant le conte : morphogenèse dans les premiers textes (1938-1948)», dans Jacques Ferron: autour des commencements, p. 17-24.

Présentation
«Le critique bien connu de l’œuvre ferronienne cherche ici à saisir la forme du conte dans son devenir même à partir d’un corpus de quatorze textes qui s’étend de 1938, alors que Ferron est encore étudiant au Collège Jean-de-Brébeuf, à 1948, date marquée par la composition de l’un des tout premiers contes de Ferron, «Martine». Ces «premiers textes», malgré leur forme encore «embryonnaire», selon l’expression du critique, annoncent déjà les contes à venir, si ce n’est, dans une certaine mesure, l’œuvre elle-même.»
 

1999

PAQUETTE, Jean-Marcel, «Le conte avant le conte : morphogenèse dans les premiers textes de Ferron (1938-1948)», dans Fractions 2. Carnets, Montréal, L'Hexagone, 1999, p. 84-90.

Présentation
 

1999

PAQUETTE, Jean-Marcel, «Éditer Jacques Ferron : enjeux et perspectives», Colloque, Université d'Ottawa, 67e Congrès de l'Acfas, 14 mai 1999.

Présentation
 

1995

PAQUETTE, Jean-Marcel, «Genèse du conte dans l'œuvre de Jacques Ferron», «Le premier Ferron», Colloque en l'honneur du 75e anniversaire de la naissance de Jacques Ferron, Université McGill, 64e Congrès de l'Acfas, 16-17 mai, 1995.

Présentation
 

1970

PAQUETTE, Jean-Marcel, Jacques Ferron malgré lui, Parti pris, coll. «Frères chasseurs», 1, 1970; 1978, 285 p.

Présentation
En lisant ce livre, je me demande s’il faut louer davantage Jacques Ferron d'être ce qu'il est ou bien Jean Marcel de l'avoir justement saisi et exprimé comme il l'a fait. La coïncidence entre les deux est parfaite, l'un apportant un riche fonds et l'autre la lumière critique.

Le mérite fondamental de Jean Marcel vient de ce qu'il aborde l'œuvre ferro-nienne non d'abord sous l'angle de la thématique, mais sous celui de la stylis-tique, celle-ci transcendant l'autre et lui conférant son âme et son efficacité.

Le livre accomplit parfaitement son dessein : rattacher un grand écrivain d'ici à une tradition universelle et, dans l'ex-ploration d'une esthétique, définir les modalités d'un enracinement.

Réjean Robidoux (Université de Toronto), Livres et auteurs québécois, 1970

Le coup d'envoi des études ferroniennes. Entrevue, essai sur le conteur et ses contes, étude des cycles théâtral et romanesque, analyse d'une stylistique. Marcel s'arrête "malgré lui" à l'Amélanchier (1973).


Table des matières Il est midi, docteur Ferron - 13
L'art du conte - 37
La victoire sur les dieux - 129
Qu'est-ce que le ferronisme? - 155
Tinamer au pays des merveilles - 171
Post-scriptum pour sauver l'irlande - 179
Jacques ferron ou le drame de la théâtralité -187
Notes pour une introduction à la methode de Jacques Ferron - 213
Mieux que le prix Nobel le prix David - 249
Bibliographie des écrits de Jacques Ferron - 253
Table des matières - 285
Table des illustrations - 286
 

1970

PAQUETTE, Jean-Marcel, «De Zeus à Jacques Ferron: les théogonies québécoises», L'Illettré, vol. 1, no 2, février 1970, p. 2-3.

Présentation
 




   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution