2000

POIRIER, Patrick, Jacques Ferron : autour des commencements, Outremont, Lanctôt éditeur, Cahiers Jacques-Ferron, no 4, 2000, 357 p.

Présentation
«Des Grands Soleils à La conférence inachevée, des Contes du pays incertain aux Confitures de coings, l’œuvre de Jacques Ferron, pour notre plus grand bonheur, n’a jamais su se fixer : insaisissable, polyphonique, elle nous échappe encore, nous interpelle toujours (comme en témoigne l’abondant discours critique des dernières années), cinquante ans après la parution de L’Ogre aux Cahiers de la File indienne. [...] Rien d’étonnant, en ce sens, à ce que les études de ce collectif fassent appel aux premiers contes de Ferron comme aux derniers écrits de La conférence inachevée. [...] Jacques Ferron : autour des commencements. Si nous avons retenu ce titre, en définitive, ce n’est donc pas pour faire fond sur quelque texte fondateur, Saint-Graal qui donnerait tout son sens à l’œuvre à venir, mais bien parce qu’il nous situe, et l’auteur avec nous, dans le voisinage des commencements, en bordure et en marge des origines, dans leurs entours et leurs alentours, à distance incalculable, en périphérie, dirions-nous, comme si déjà nous étions en présence d’une nébuleuse. Résolument tournée vers les commencements, cette quatrième livraison des «Cahiers Jacques-Ferron» offre également au lecteur un texte inédit de l’écrivain: Les rats. Cette comédie héroïque en cinq actes, écrite en 1947, est sans doute la première pièce de théâtre d’envergure de Jacques Ferron. Mélange d’épopée héroïque et de comédie, de fantaisie et de réflexion philosophique, de références françaises et de couleur locale, Les rats a tout d’une œuvre baroque. Déjà, pourtant, dans cette œuvre des commencements, il est possible de deviner un certain style, de reconnaître une voix, une écriture qui, à la fois étrange et familière. semble promettre l’œuvre à elle-même.» Patrick Poirier (extraits de la Présentation) Textes de Michel Biron, Pierre L’Hérault, Jean-Pierre Boucher, Guy Monette, Anne Caumartin, Jean-Marcel Paquette, Brigitte Faivre-Duboz, Ray Ellenwood, Mary Ellen Ross, Geneviève Lafrance.


Table des matières Présentation, par Patrick Poirier - 7
Jean-Marcel Paquette, Le conte avant le conte : morphogenèse dans les premiers textes (1938-1948) - 17
Jean-Pierre Boucher, "Martine"… et ensuite - 25
Anne Caumartin, Retour aux temps primoridaux : les légendes bibliques des Contes du pays incertain - 49
Michel Biron, Écrire à loisir - 65
Pierre L'Hérault, Les grands soleils de Ferron : une lecture de Fréchette - 81
Mary Ellen Ross, et l'"ogresse" : une amazone ferronienne - 123
Ray Ellenwood, Jacqes Ferron et les automatistes - 151
Guy Monette, Des pôrtes de l'enfance au pas de Gamelin - 163
Geneviève Lafrance, Gaspé-Mattempa et "Les deux lys" : recommencements autobiographiques - 179
Les Rats de Jacques Ferron
Présentation. Un début baroque, par Brigitte Faivre-Duboz - 217
Les rats - 233
Annexes - 341


Compte(s) rendu(s)
 




   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution