1995

MICHAUD, Ginette, L'autre Ferron, Montréal, Fides - CÉTUQ, «Nouvelles études québécoises», 1995, 466 p.

Présentation
«On écrit pour se survivre», écrivait Jacques Ferron en 1966 à l'un de ses correspondants privilégiés. La succession littéraire de l'écrivain paraissant aujourd'hui assurée, ce livre veut plutôt remonter le cours de la mémoire et explorer les questions d'héritage et de transmission qui ont fait de cette oeuvre un texte souverain de la littérature québécoise.

Cet autre Ferron, quel est-il? Nous l'avons d'abord découvert à la Bibliothèque nationale, dans le manuscrit du Pas de Gamell»n, l'oeuvre qui accompagna l'écrivain pendant près de quinze ans — ce qui devait inciter plusieurs d'entre nous à retourner lire Ferron. Sans épuiser ses multiples facettes, nous reconnaissons ici plusieurs de ses traits; le Ferron qui s'établit en Gaspésie; le Ferron jeune écrivain et celui des dernières années; le Ferron qui réinvente l'épique et le récit de fondation; le Ferron passeur de lectures et de cultures; le Ferron intertextuel, fasciné par ses maîtres français... et anglais.

Dans un heureux mélange des générations critiques, ce livre réunit un groupe de jeunes chercheurs de l'Université de Montréal auquel se sont joints des critiques bien connus et des traducteurs émérites. La conception de l'ouvrage est résolument composite. Outre les études, L'autre Ferron offre également au lecteur plusieurs textes inédits de l'écrivain: un important fragment du Pas de Gamelin, des correspon-dances avec Clément Marchand et le traducteur Ray Ellenwood, ainsi que des extraits d'un long entretien réalisé par Pierre L’Hérault en 1982. Une bibliographie des travaux sur l'oeuvre de Ferron depuis 1980 clôt le livre.



Table des matières Ginette Michaud, Présentation - 7
Marcel Olscamp, Jacques Ferron en Gaspésie. De quelques paradoxes politiques et esthétiques - 15
Jean-Pierre Boucher, Ouvertures ferroniennes: "Retour à Val-d'Or" et "Ulysse" - 47
François Chaput, L'épopée québecquoise de Jacques Ferron - 69
Pierre L'Hérault, Le Saint-Élias: sauver l'enfant - 89
Pascale Sirard, Dans l'ombre de Narcisse - 117
Ginette Michaud, Lire à l'anglaise - 137
Betty Bednarski, De l'anglicité chez Ferron - retours et prolongements - 199
Patrick Poirier, Le pas de Gamelin: vers une poétique du désastre - 221
Le pas de Gamelin: trois fragments inédits - 267
Présentation, établissement du texte et notes de Patrick Poirier - 269
Correspondance de Jacques Ferron et Clément Marchand - 313
Présentation et notes de Marcel Olscamp - 315
Avant-dire de Clément Marchand - 317
Lettres de Jacques Ferron à Ray Ellenwood - 351
Présentation de Ray Ellenwood, avec la collaboration de Patrick Poirier pour l'établissement des notes - 353
Entretiens avec Jacques Ferron - 399
Présentation et notes de Pierre L'Hérault, avec la collaboration de François Chaput pour l'établissement du texte - 401
Patrick Poirier, Sur Ferron et son ceuvre. Un choix bibliographique
depuis 1980 - 439
Collaborateurs - 463


Compte(s) rendu(s)
 




   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution