Détails bibliographiques


Escarmouches. La longue passe
Rééditions

Escarmouches. La longue passe
Escarmouches. La longue passe, Leméac, 1975, 391 et 227 p.
(Lire un extrait de l'oeuvre)


Présentation
Écrivain prolifique, Jacques Ferron (1921-1985) a pratiqué presque tous les genres littéraires. Son immense talent a été reconnu par l'attri-bution du prix David en 1977. Dans ses Escar-mouches, Ferron s'intéresse à la réalité sociale, politique et littéraire du Québec, ce «pays incertain» qu'il ne craint pas de dénoncer, sans négliger l'ironie et l'humour.

«Les textes que l'on peut considérer comme épars de Jacques Ferron […] peuvent se regrouper d'eux-mêmes dans un même ordre: la polémique. D'où sans doute le titre d'Escarmouches que l'auteur a lui-même tenu à leur donner et qui leur conférait une allure guerrière. Ces textes occupent, à dire vrai, dans l'ensemble de la production ferronienne, de par leur caractère même, la place d'un véritable genre - ni fiction ni essai. Ils manifestent principalement l'impatience. Or il n'y a pas des milliers de raisons de s'impatienter. Notre société, en quelque sorte, nous les impose.»

(Jean Marcel)

(Présentation de la réédition partielle dans la Bibliothèque québécoise en 1998)
Jugements critiques




Présentation
Nouveautés
Contes
Romans et récits
Théâtre
Historiettes et essais
Correspondances
Lettres aux journaux
Traductions

   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution