Détails bibliographiques


Théâtre I
Rééditions

Théâtre I
Théâtre I, Librairie Déom, 1968, 229 p.
(Lire un extrait de l'oeuvre)


Présentation
L'oeuvre de Jacques Ferron a mis du temps à s'imposer, mais j'ai comme l'impression qu'elle s'est désormais installée pour de bon, enracinée bien solidement dans le pays et les esprits. Il a commencé par écrire un théâtre mi-fantaisiste mi-moraliste pour devenir un épistolier dont la vertu dominante était l'irrespect, vertu de la jeunesse. Par l'intermédiaire des journaux, maître Ferron faisait savoir à tout un chacun sa façon de voir les choses. Il y mettait toujours de quoi faire lever en vous le doute ou l'inquiétude. Il avait, pour tout dire, l'art de troubler les esprits. A son crédit, dès le départ, il y avait l'ironie et une certaine connaissance du pays qui devaient donner leurs meilleurs fruits dans les Contes et les Grands Soleils. Il n'a fait que rechercher la vérité collective à travers les petites vies individuelles, et il habite maintenant au coeur d'un pays réel et imaginaire à la fois, qui lui appartient en propre, mais qu'il nous arrive de reconnaître pour le seul où il nous soit possible de vivre en toute liberté.

Chez Ferron, la verve de Marcel Aymé se conjugue avec l'humour critique de Shaw dans un climat féerique et giralducien. Si le bon docteur était affligé d'un complexe, ce serait celui de Socrate: que fait-il, en effet, si ce n'est accoucher notre conscience de peuple incertain?

André Major

Jugements critiques




Présentation
Nouveautés
Contes
Romans et récits
Théâtre
Historiettes et essais
Correspondances
Lettres aux journaux
Traductions

   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution