Détails bibliographiques


Laisse courir ta plume. Lettres à ses soeurs 1933-1945
Laisse courir ta plume. Lettres à ses soeurs 1933-1945, Outremont, Lanctôt éditeur, Cahiers Jacques-Ferron no 3, 1998, 123 p.
(Lire un extrait de l'oeuvre)


Présentation
Ces soixante lettres, Jacques Ferron les écrit au moment où il est «éloigné de sa famille et de sa ville natale, Louiseville, «exilé» en quelque sorte dans les collèges classiques de Montréal où il poursuit ses études. Il rompt sa solitude en écrivant régulièrement à ses trois soeurs, Madeleine, Marcelle et Thérèse, elles aussi pensionnaires. Prenant très aux sérieux son rôle de frère aîné, il supervise leurs rencontres et leurs lectures, leur prodigue conseils et anathèmes et, surtout, les encourage à écrire à leur tour. Ces lettres de jeunesse, à la fois tendres et ironiques, portent déjà le sceau du futur écrivain et révèlent ses apprentisssages littéraires. Dans ces relations épistolaires avec ses soeurs, s'esquisse déjà, entre les lectures scolaires et les préférences personnelles qui s'affirment, tout une réflexion sur l'écriture.»
Jugements critiques




Présentation
Nouveautés
Contes
Romans et récits
Théâtre
Historiettes et essais
Correspondances
Lettres aux journaux
Traductions

   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution