Détails bibliographiques


Papa Boss
Rééditions

Papa Boss
Papa Boss, Éditions Parti pris, 1966, 142 p.
(Lire un extrait de l'oeuvre)


Présentation
On l'a deviné, Papa Boss c'est l'homme fait dieu, c'est la puissance absolue de l'argent suçant l'âme des hommes à qui est assuré un illusoire bonheur matériel. M. Jacques Ferron a commis un sacrilège en osant écrire avec une douce ironie l'évangile d'une divinité qui nous dépossède et contre laquelle notre révolte est peut-être vaine. Mais ce «peut-être» est notre espoir. Nous le répétons comme une complainte. Peut-être, un jour, nous, petit peuple naïf et fier, pourrons-nous sourire sans grincer des dents...

André Major, Le Petit Journal

Aussi rien n'est plus simple ni plus déroutant que le récit de Papa Boss. C'est le propre de Jacques Ferron de charmer et de dépister son lecteur, de le conduire à sa guise, librement, sans jamais le lasser ni l'ennuyer. [...] Chez lui, la poésie se mêle aux fines pointes de la satire, l'humour côtoie le sarcasme et, en fin de compte, cet alliage produit le meilleur résultat qu'il soit possible d'escompter: cela plaît et cela émeut.

André Renaud, Livres et auteurs canadiens

Comment fait-il ce bougre de médecin pour saisir à ce point nos travers, nos faiblesses et nos lubies ? Il s'en amuse à pleines pages. J'avais aimé ses contes mais Papa Boss me semble encore mieux réussi. Il va encore plus loin, tant sur le plan du langage que sur celui de l'analyse de notre société. On y trouve notre religion mécanique, notre sexualité maladive, notre dieu-grand--argentier et nos souvenirs de terres à défricher. Tout y est. Il ,désacralise notre société.

Jean-Yves Théberge, Le Canada français

Ce conte philosophique réunit des styles divers, citations de l'Ancien Testament, pastiches de poèmes écrits par les bonnes sœurs du couvent, passages d'un réalisme puissant [...], parodies de textes bibliques, — le jardin d'Éden et l'Annonciation, — morceau d'érudition médicale et de prophétisme volontiers mystificateur, le tout rendu plus ou moins cohérent par la voix inimitable de Ferron et son humour sardonique.

Cédric May, Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec

(Présentation de la réédition dans la collection «Typo»)
Jugements critiques




Présentation
Nouveautés
Contes
Romans et récits
Théâtre
Historiettes et essais
Correspondances
Lettres aux journaux
Traductions

   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution