Détails bibliographiques


Le contentieux de l'Acadie
Le contentieux de l'Acadie, VLB, 1991, 271 p.
(Lire un extrait de l'oeuvre)


Présentation
Dans ce recueil de textes dont le titre rappelle un long reportage paru dans L'information médicale et paramédicale, en 1966--1967, Jacques Ferron se fait historien, sociologue, critique littéraire et le plus souvent pamphlétaire, pour tracer de la minorité acadienne — composée de Cayens, de Chiacs et de Brayons — un portrait sévère mais juste.

Dès son premier voyage à Moncton, à l'occasion d'un congrès de l'Association de l'arriération mentale, tenu en septembre 1966, «I'Admirable docteur» avait diagnostiqué l'état agonique de la francophonie hors Québec. Aussi annonçait-il les dangers d'un bilinguisme qui ne saurait être profitable qu'aux anglophones, avant même son institution par Pierre Elliott Trudeau, quelques années plus tard. Pour Ferron, la francophonie ne pouvait être viable qu'au Québec: la situation des Franco-Ontariens, pour lui, en était une éloquente démonstration.

Le présent ouvrage illustre, une fois de plus, les profondes préoccupations nationalistes de Jacques Ferron et l'amour qu'il vouait à son peuple et à sa langue. S'ajoute à ces propos visionnaires l'appréciation critique d'oeuvres de création d'auteurs acadiens tels Antonine Maillet, Régis Brun et Bertrand B. Leblanc.

Jugements critiques




Présentation
Nouveautés
Contes
Romans et récits
Théâtre
Historiettes et essais
Correspondances
Lettres aux journaux
Traductions

   
 
Notre équipe
Rédaction et conception générales : Luc Gauvreau
Collaborateurs : Pierre Cantin, André Berger, Marcel Olscamp avec le soutien et les encouragements de Marie et de Martine Ferron, et l'aide financière du groupe de recherche "Éditer Ferron" et de la Fondation du Prêt d'honneur de la Société Saint-Jean-Baptsite
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution